Nous nous sommes rendus sur le site de Ouest France le mercredi 9 octobre, de 21h45 à minuit. Des parents et des professeurs ont assisté à la visite à nos côtés. Deux guides étaient chargés de nous faire visiter les différentes parties de l’entreprise.

Vos correspondants locaux
Vos correspondants locaux

800 000 exemplaires ! Ouest France est le journal ayant le plus de tirages, devant Le Monde et le Figaro. Sa force : Apporter une information locale, en plus des informations nationales et internationales. Le journal s’appuie sur un réseau de 2549 correspondants locaux qui ont une bonne connaissance de leur environnement. Ils sont chargés de fournir au journal les articles et photographies des évènements locaux.

Toutes les 3 ou 4 minutes, des dépêches « tombent » des 2 agences de presse (AFP et Reuters) auxquelles Ouest France est abonné. Les journalistes trient ces informations et les développent pour rédiger les articles d’informations nationales ou internationales.

Ouest France travaille également avec de nombreux correspondants à l’étranger. Trois grands reporters couvrent les grands évènements internationaux (évènements sportifs, catastrophes naturelles, …)

21h30 : bouclage du journal. Tous les articles sont terminés et envoyés par les rédactions locales à Rennes. Une exception : les journalistes sportifs disposent d’une heure de plus pour pouvoir publier les résultats des matchs.

23h : impression des 53 éditions. Les journaux des villes les plus lointaines sont imprimés en premier, sauf ceux de l’Orne car l’accès y est plus difficile. A Rennes, 5 rotatives sortent 17 exemplaires à la seconde.

Sortie de la rotative
Sortie de la rotative

Les journaux sont expédiés par camion. La Gare Montparnasse est livrée par le premier train du matin et reçoit toutes les éditions.

Le coût de fabrication d’un journal est de 1,35 €. Or il est vendu 0,85 €. Ce sont les publicités qui permettent d’assurer l’équilibre financier du journal.

En bref …

  • Une bobine de papier peut peser jusqu’à 1 tonne et coûter 500€.
  • Pour déplacer les bobines au sein de l’usine, les bobiniers les placent sur des « skates ».
  • Une rotative coûte 12 000 000 €.
  • La première rotative de Ouest-France date de 1976.
  • Une bobine de papier déroulé mesure 16 km.
  • Une rotative fait 40 m de long, 11 m de haut (l’équivalent d’un immeuble de 3 étages) et 400 tonnes (environ 80 éléphants).
  • 500 000 € de papier sont stockés sur le site : ce qui équivaut à 38 jours d’activité.
  • Le papier utilisé est du papier recyclé.
  • 10 % des journaux imprimés sont « perdus » et envoyés au recyclage.
  • Le local où est stocké la majorité du papier est appelé « la cathédrale ».

Bien que le réveil fût difficile le lendemain matin pour tous les visiteurs, nous vous recommandons cette visite qui a été très instructive. Nos guides étaient très agréables et l’ambiance décontractée.

Cette visite est gratuite et ouverte à tout le monde. Il vous suffit de téléphoner au 02 99 32 60 00.